Les chambres d'hôtes de l'Ormet
Depuis l'an 2000, Patricia et Pierre Laederich, les fondateurs en 1979 de la revue Connaissance du Rail, proposent des chambres d'hôtes dans leur propriété de Valignat, en Auvergne.

Situé à proximité de Vichy, de Saint-Pouçain-sur-Sioule, des gorges de la Sioule et des grands viaducs métalliques de la ligne de chemin de fer Gannat - Montluçon, le château de l'Ormet, ancienne gentilhommière bourbonnaise du XVIIIème siècle, possède un parc parcouru par trois réseaux de trains de jardin.

Dans un environnement très calme, et équipé en outre d'une piscine et mentionné dans le célèbre guide Michelin, l'Ormet accueille des visiteurs dans quatres chambres pleines de charme, répondant aux noms de "Champêtre", "Renaissance", "Romantique" ou "Chambre des Cartes", avec à chaque fois une décoration personnalisée.

Les prix varient de 85 à 100 € la nuit pour deux personnes petit-déjeuner compris avec une réduction de 10 % à compter de la deuxième nuit (à partir de la troisième nuit en juillet et août).

Pour plus de renseignements :

L'Ormet 03330 Valignat. + 33 (0)4 70 58 57 23

lormet@wanadoo.fr

www.chateaudelormet.com

Château de l'Ormet : la chambre Romantique
Château de l'Ormet : la chambre Romantique

Bourg-en-Bresse : Le Bressan

Situé au centre de Bourg-en-Bresse, ce restaurant fait la part belle aux spécialités locales, des cuisses de grenouille au célèbre poulet de Bresse en passant par les escargots. Un vrai régal, pour une cuisine de tradition qui se laisse toujours déguster avec plaisir.

Le Bressan, 34 rue de la République 01000 Bourg-en-Bresse. 04 74 23 55 24. www.lebressan.e-monsite.com

Chalindrey. Auberge de la Gare

Cet hôtel-restaurant est idéalement situé en face de la gare de Culmont-Chalindrey, ce qui ne manquera pas de satisfaire le ferrovipathe en balade dans la région pour voir les dernières CC 72100 et le dépôt. C'est très simple et on y mange plutôt bien. Un regret cependant, les patrons n'aiment pas la SNCF et les cheminots, même si ce sont en grande partie ces derniers qui les font vivre... Mais comme c'est la seule adresse de la ville, il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur.

Auberge de la Gare, Chalindrey. 03 25 87 13 14

Dijon, Le Bistrot République

Au cœur de la capitale de la Bourgogne, ce restaurant-salon de thé propose une excellente cuisine régionale à des prix tout à fait corrects, avec en prime pour les tramophiles, des tables offrant une vue sur la place voisine, traversée par les tramways.

Le Bistrot République, 16 place de la République 21000 Dijon. 03 80 60 86 45. www.bistrot-republique.com

Franconville, Le Petit Prince de l'Inde

Sans doute l'un des meilleurs restaurants indiens de France. Cet établissement sert des spécialités du nord de l'Inde. Outre la cuisine, l'accueil est excellent et c'est toujours un plaisir de déguster un poulet tandoori ou au curry tout en regardant passer les trains de la ligne Paris - Pontoise (Transilien ligne H et RER-C)  située juste en face du restaurant.

A deux pas de la gare de Franconville (en venant de Paris, sortir directement du quai sans prendre le souterrain et prendre la rue à gauche qui longe la voie ferrée).

Le Petit Prince de l'Inde, 10 rue Maurice Dalesme 95130 Franconville. 01 34 13 24 65. Ouvert midi et soir sauf le lundi.

Granville, L'Embarcadère

L'équipe de CDR a découvert cette adresse grâce aux cheminots de la gare de Granville, que l'on se doit de remercier ici.

L'Embarcadère se situe à l'intérieur même du bâtiment la gare maritime de ce port normand (20 minutes à pied de la gare ferroviaire), d'où ont lieu les départ des bateaux pour les îles Chausey et les îles anglo-normandes.

C'est très bon, ce n'est pas très cher, le personnel est très sympathique et c'est aussi très fréquenté. Il est donc prudent d'arriver tôt, voir même de réserver. Au menu, moules-frites en saison (à l'Embarcadère on ne lésine pas sur la quantité, on a eu du mal à aller au bout du contenu de notre grande soupière de moules), spécialités de poissons et de viandes + plat du jour le midi.

L'Embarcadère. Gare Maritime de Granville. 02 33 51 83 84

Moret-sur-Loing, La Gavotte

Si cette crêperie, située à l'entrée de la ville médiévale de Moret-sur-Loing, ne désemplit pas, c'est qu'il y  a une raison toute simple : on y mange bien ! Des crêpes et des galettes bretonnes bien sûr, mais pas seulement, le restaurant proposant aussi quelques plats traditionnels pour ceux qui préfèrent un repas plus classique. De plus, on y est toujours très bien accueilli, ce qui ne gâche rien. Il est prudent de réserver à l'avance, notamment le vendredi soir, le samedi et le dimanche midi.

La Gavotte, 43 avenue Jean Jaurès (15 minutes à pied de la gare de Moret-Veneux-les-Sablons) 77250 Moret-sur-Loing. 01 60 70 41 92. www.lagavotte.fr. Fermé le lundi

Mulhouse, Wistuwa Zum Saüwadala

Si vous allez à Mulhouse pour voir les tramways et le musée des chemins de fer, nous ne pouvons que vous recommander de faire étape, dans cette auberge traditionnelle, située près de l'arrêt de tramway Porte Haute. Pour un prix raisonnable (environ 30 €) vous pourrez déguster toutes les grandes spécialités alsaciennes, servies plus que généreusement, de la célèbre choucroute au jarret de porc (1 entier par personne !). Le cochon sous toutes ses formes y est roi. C'est la meilleure adresse de Mulhouse, à ne manquer sous aucun prétexte, au point qu'il est vivement conseiller de réserver au préalable sous peine de ne pas trouver de place.

Zum Saüwadala, 13 rue de l'Arsenal. 68100 Mulhouse. 03 89 45 18 19. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi midi.

Mulhouse, Le Petit Resto de la Mer Rouge

Ce restaurant-pizzeria, situé dans une zone industrielle non loin de la Cité du Train, ne paye pas de mine. Et pourtant, même s'il n'est pas au niveau de l'auberge Zum Saüwadala présentée ci-dessus, on y mange également très bien. Là encore les portions sont généreuses (les pizzas sont géantes et un simple cordon bleu fait 400 g !), afin de satisfaire les gros appétits alsaciens.

Le Petit Resto de la Mer Rouge, 130 rue de la Mer Rouge 68200 Mulhouse-Dornach. 03 89 43 03 74

Paris, La Petite Périgourdine

Situé rue des Ecoles, non loin de la Sorbonne, le restaurant de la Petite Périgourdine sert bien évidemment des spécialités du Sud-Ouest de la France, mais aussi de l'Auvergne. L'établissement, qui est fréquenté par les nouveaux conducteurs de métro de la RATP pour fêter la fin de leur formation, ne désemplit pas. Détail amusant, les habitués disposent même d'un casier à leur nom où ils rangent leur serviette. La formule entrée + plat ou plat + dessert est à 15 €. Pour un repas classique, entrée + plat + dessert avec les spécialités de la maison, il faut compter entre 30 et 40  €.

On y déguste notamment l'aligot, dont le chef du restaurant nous livre la recette (pour 4 personnes).

500 g de purée de pommes de terre

250 g de tomme fraîche

20 cl de crème liquide

15 g d'ail haché, sel, poivre

Il faut mélanger le tout et le monter à une température d'environ 80° pour qu'il file.

La Petite Périgourdine, 39 rue des Ecoles 75005 Paris, 01 43 26 33 35. www.lapetiteperigourdine.com

Ouvert 7 jours sur 7 midi et soir.

Autobus 21, 27, 38, 63, 85, 86, 87. Métro ligne 10 Cluny-la Sorbonne ou Maubert-Mutualité. Métro ligne 4 ou RER lignes B et C Saint-Michel-Notre-Dame

Rambouillet, Saveurs d'Asie

Les ferrovipathes se rendant au musée du Rambolitrain pourront faire halte dans ce petit restaurant chinois pas cher du tout, situé en bas de la gare SNCF, à côté du Pont Hardy. Sur place ou à emporter, potage pékinois, nems, rouleaux de printemps et bœuf à la citronnelle et bien sûr canard laqué sont à la carte de ce sympathique établissement aux murs ornés de photos de Mao.

Saveurs d'Asie. 6 rue du Petit Parc 78120 Rambouillet. 01 30 41 14 27. Ouvert tous les jours de 11h à 14h30 et de 16h à 21h, service continu le vendredi et le samedi de 10h30 à 22h

Le compagnon de voyage indispensable de tous les passionnés de chemins de fer.

Horaires des trains en France, en Europe et même au-delà !
A commander directement sur :

www.europeanrailtimetable.eu