Le festival vapeur "Plandampf" de 2010

Lors du week-end de Pâques 2010, la Rhénanie-Westphalie a accueilli un grand rassemblement de locomotives à vapeur qui ont sillonné la région sans relâche pendant six jours, avec au total plus de 300 circulations exceptionnelles.

Quest-ce qu'un "Plandampf" ?


En 1990, au lendemain de la chute du mur de Berlin et de la réunification allemande, des amateurs ferroviaires ont lancé l'idée de créer des rassemblements exceptionnels regroupant de nombreuses locomotives à vapeur. Le premier événement de ce type a eu lieu dans la vallée de la Saale en octobre 1990. Et depuis plus plus de vingt ans, le succès de ces Plandampf ne se dément pas, malgré les difficultés d'organisation et les coûts de plus en plus élevés.

Littéralement, Plandampf signifie "Plan Vapeur". Pendant plusieurs jours, la ligne où se déroule le festival est investie par une noria de locomotives à vapeur. Celles-ci assurent alors le plus de trains possibles, voyageurs comme marchandises, spéciaux et même parfois réguliers. On est ainsi replongé dans l'époque glorieuse et finalement pas si lointaine où la traction vapeur régnait encore en maître sur les voies ferrées.

Cela demande une organisation parfaite et parfois de très longue haleine. Il faut en effet trouver les machines, les voitures et les wagons qui vont participer à l'événement. On doit ensuite les acheminer sur place, prévoir les réserves en charbon, en fuel et en eau. Il faut établir les horaires des circulations spéciales, veiller à ce que les locomotives assurant les trains réguleirs soient de taille suffisamment conséquente pour ne pas avoir besoin d'être ravitaillées en cours de route, et qu'elles disposent de la puissance et de la vitesse nécessaire pour pouvoir tenir les horaires. Et la logistique humaine a également une grande importance, car l'organisation d'un Plandampf demande l'implication de nombreux bénévoles et personnels pour que tout se passe bien.

Tout cela a un coût, parfois très élevé, et il faut trouver des financements, privés (par exemple une marque de bière !) et publics. Certaines régions et collectivités locales, comme le Rheinland-Pfalz où s'est déroulé le festival de Pâques 2010, s'impliquent. Elles ont en effet mesuré l'impact économique positif que peuvent avoir de tels événements sur le tourisme et l'économie locale. Mais la vente des billets pour les trains spéciaux et le droit d'entrée pour les visites de dépôts ne suffisent pas toujours. C'est pourquoi, au cours des mois précédent un Plandampf, il est fait appel à la générosité des amateurs. Plus ils sont nombreux à donner une participation financière (190 € dans le cas présent), plus il y aura de trains mis en circulation. En contrepartie, ils reçoivent des informations exclusives, telles que les roulements des machines et les horaires détaillés, notamment ceux des trains de marchandises destinés aux photographes.

Le Dampfspektakel de Pâques 2010


En ce week-end Pascal d'avril 2010, le rassemblement de locomotives à vapeur était particulièrement exceptionnel. On fêtait en effet le 20ème anniversaire des Plandampf et le 175ème anniversaire des chemins de fer allemands. Quarante mois de préparation ont été nécessaires à l'équipe Revierdampf Team pour la préparation des cinq jours du Dampfspektakel ("Spectacle Vapeur").

On a ainsi pu dénombrer 338 circulations en matériel historique dont 305 trains spéciaux de voyageurs, 17 trains réguliers et 16 trains de marchandises.

La traction était assurée par quinze locomotives à vapeur à voie normale et deux à voie métrique, une dizaine d'autorails, principalement des Schienenbus, autant de locomotives diesel et quelques locomotives et automotrices électriques anciennes.

Différentes rames de voitures voyageurs historiques étaient engagées, depuis les "boîtes à tonnerre" jusqu'à la luxueuse rame du "Rheingold".

Le Plandampf était centré autour de Gerolstein et de Trèves (Trier). Plusieurs lignes ont ainsi été parcourues par les trains spéciaux, parfois avec un service particulièrement intensif, notamment dans la vallée de la Moselle de Trèves à Koblenz, sur la ligne Trèves - Gerolstein - Cologne (Köln) et sur la ligne touristique du Vulkan Eifel Bahn (VEB), entre Gerolstein et Ulmen. Mais l'évément étendait ses ramifications sur toute la région, et même au-delà vers Luxembourg, ainsi que vers le chemin de fer à voie métrique du Brohltalbahn, au nord de Koblenz.

Par ailleurs, de nombreuses animations étaient organisées avec par exemple un marché de produits du terroir et une brocante ferroviaire à Gerolstein, ainsi que l'illumination des berges de la Moselle (opération "Moselle en flammes") sur environ 20 km le soir du lundi de Pâques, entre Neef et Enkirch, avec un grand feu d'artifice tiré depuis le château de Marienburg près de Bullay.

A noter également l'impressionnante discipline des amateurs ferroviaires allemands. Aux différents points photos qui regroupaient parfois jusqu'à une centaine d'amateurs, tout le monde était parfaitement aligné, sans que personne ne gêne son voisin, et lorsqu'un train approche, le silence se fait pour que les vidéastes puissent filmer en touté quiétude, sans son parasite !

Tout le monde était ravi de ce festival 2010 : les marchands de saucisses, de bière, les hôteliers et les restaurateurs ont fait de bonnes affaires. Les photographes sont repartis avec de superbes clichés. Le grand public a profité des balades en train à vapeur. Et les 100 000 visiteurs qui ont participé à ce spectacle enfumé garderont un souvenir inoubliable du plus grand festival de trains à vapeur jamais organisé en Europe.

Pierre BAZIN

Toutes les photos ci-dessous

Le compagnon de voyage indispensable de tous les passionnés de chemins de fer.

Horaires des trains en France, en Europe et même au-delà !
A commander directement sur :

www.europeanrailtimetable.eu