Les automotrices Bombardier Regio 2N

Regio 2N Bombardier en gare de Lille-Flandres
Le 22 septembre 2014, présentation en gare de Lille-Flandres de la première rame Regio 2N destinée à la région Nord-Pas-de-Calais.

Elles arrivent ! Tout d'abord à Bordeaux le 15 septembre 2014, puis à Lille le 22 septembre suivant, les premières rames automotrices Regio 2N ont été présentées au public, à la presse et aux élus et ont reçu l'autorisation de mise en exploitation commerciale le 2 octobre 2014, le premier train avec voyageurs ayant circulé en Bretagne le 31 octobre 2014 entre Rennes et Saint-Malo. A cette occasion, CDR est parti à la découverte de ce nouveau matériel, destiné aux relations régionales les plus chargées.

Les origines

C'est en 2008 que la SNCF lance un appel d'offres pour le "Porteur Hyperdense", à savoir des automotrices à deux niveaux de grande capacité, afin de répondre au fort accroissement de la fréquentation des Trains Express Régionaux (TER). Bombardier propose alors sa plate-forme "Omneo" et remporte le marché. Le contrat prévoit la possibilité de fournir jusqu'à 860 rames et est signé le 24 février 2010, avec une première tranche ferme de 80 rames. Depuis, différentes options ont été exercées pour le compte des régions, portant le total actuel des commandes à 253 rames. Ce chiffre pourrait évoluer très prochainement avec la commande annoncée par l'Etat de 36 rames pour le compte de la région Centre-Val-de-Loire dans le cadre de la reprise par cette dernière de la gestion des Lignes Intercités Paris - Orléans - Tours, Paris - Orléans - Bourges et Paris - Montargis - Nevers.

Discours inauguration automotrice Bombardier Regio 2N Nord-pas-de-Calais
A Lille, lors de l'nauguration de la première rame du Nord-Pas-de-Calais, discours du président du conseil régional, Monsieur Daniel Percheron

Une conception originale

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Regio 2N est un train innovant et l'architecture de ces automotrices est pour le moins originale ! Celle-ci consiste en effet en une rame articulée alternant des caisses à deux niveaux et des caisses à un seul niveau. Ainsi, les voitures à un niveau sont réservées aux accès, aux services (espaces vélos, toilettes, places réservées aux personnes à mobilité réduite) et aux équipements techniques. Et sur les caisses à deux niveaux, les ingénieurs de Bombardier ont privilégié le confort (absence de nuisances sonores dues aux appareillages électriques) et la capacité, en offrant un maximum de places assises.

Modulable, le Regio 2N est prévu pour s'adapter à toutes les situations. Il existe donc en cinq longueurs différentes :

- Courte 1 : 80,945 m

- Courte 2 : 82,695 m

- Moyenne : 94,975 m

- Longue : 109,910 m

- Extra Longue : 135,375 m

Cela s'explique par la présence de véhicules eux-mêmes de différentes longueurs :

- motrice pilote courte à un seul niveau (14,300 m), au moins une, voire deux, par rame.

- motrice pilote longue à deux niveaux (19,215 m).

- voiture intermédiaire courte à deux niveaux (13,695 m).

- voiture intermédiaire longue à deux niveaux ( 15,445 m).

- caisse intermédiaire d'accès à un seul niveau (10,020 m).

Pouvant être couplées en unités multiples à concurrence de trois éléments, les Regio 2N peuvent aussi être déclinées en quatre types d'aménagements différents :

- périurbain grande capacité : majorité de sièges en vis à vis et cinq places de front (3+2).

- régional : sièges en ligne ou en vis à vis, quatre places de front, en disposition 2+2.

- intervilles : majorité de sièges en ligne, quatre places de front en 2+2 et section de première classe avec trois places de front (2+1).

- Premium : aménagement plus luxueux destiné aux relations Intercités à longue distance.

Diagramme aménagements intérieurs Regio 2N et diagramme extérieur selon la longueur
Ci-dessus diagramme des aménagements intérieurs possibles et ci-dessous diagramme extérieur des rames selon la version choisie.

Caractéristiques techniques et performances

Le Regio 2N présente la particularité d'utiliser au maximum le gabarit autorisé, avec des caisses atteignant une largeur de 2,99 m pour les voitures à deux niveaux et même 3,05 m pour les véhicules à un seul niveau, d'où la fameuse polémique du printemps 2014 à propos des trains soit disant "trop larges". Mais ils s'inscrivent bel et bien dans les normes du réseau ferroviaire national, même si par endroits il est nécessaire de faire quelques adaptations aux infrastructures qui n'ont peut être pas toujours été entretenues comme il faut, d'où les écarts parfois constatés.

Au niveau de la motorisation, Bombardier a fait appel à la technologie des moteurs à aimants permanents, deux moteurs de 400 kW chacun équipant un bogie motorisé. Au total, selon les versions choisies par les acquéreurs, chaque rame à une vitesse maximale de 160 ou 200 km/h et développe une puissance de 2 400 ou 3 200 kW        (2 550 kW pour l'intervilles et le Premium V200). Le taux d'accélération (de 0 à 50 km/h) varie de 0,48 à 0,78 m/s² et la capacité, selon l'aménagement et le nombre de caisses, de 660 à 1 270 voyageurs, dont 350 à 760 assis, tous les chiffres détaillés étant donnés dans le tableau ci-dessous (document Bombardier).

Les commandes

A ce jour, dix régions ont commandé au total 253 rames qui se répartissent ainsi :

- Nouvelle-Aquitaine : 24 rames courtes

- Bretagne : 7 rames courtes + 14 rames longues

- Centre-Val-de-Loire : 14 rames longues

- Hauts-de-France : 18 rames moyennes (ex Nord-Pas-de-Calais) et 7 rames extra-longues (ex-Picardie)

- Ile-de-France : 42 rames longues

- Normandie : 40 rames extra-longues, V = 200 km/h, commande effectuée et financée par l'Etat pour la région.

- Occitanie : 18 rames courtes

- Pays-de-Loire : 13 rames longues, V = 200 km/h

- PACA : 16 rames longues

- Rhône-Alpes-Auvergne : 40 rames courtes

 

Par ailleurs, la région Bourgogne a finalement renoncé à acquérir 13 rames, préférant une nouvelle opération de modernisation de ses voitures Corail, jugée moins coûteuse. Sinon, cela peut paraître étonnant, mais l'Alsace ne semble pour le moment pas intéressée par les Regio 2N alors même que ce matériel, en version V200, semble tout à fait adapté pour remplacer les BB 26000 et les Corail sur les TER 200 de la ligne Strasbourg - Mulhouse - Bâle. Quant à la région Centre, elle devrait recevoir 36 rames commandées et financées par l'Etat pour la reprise par la région des relations Intercités Paris - Orléans - Tours, Paris - Orléans - Bourges et Paris - Montargis - Nevers. Mais à ce jour, le contrat n'a pas encore été signé.

 

Les dessertes assurées

Voici une liste, non exhaustive, des principales dessertes qui sont, ou qui vont, être assurées par les rames Regio2N :

- Nouvelle Aquitaine : Bordeaux - Arcachon, Bordeaux - Pau, Bordeaux - Hendaye

- Bretagne : Rennes - Saint-Malo, Rennes - Brest, Rennes - Quimper

- Centre-Val-de-Loire : Paris - Chartres - Le Mans

- Hauts-de-France : Lignes régionales autour de Lille, Paris - Amiens, Paris - Saint-Quentin

- Ile-de-France : Transilien ligne R, Paris - Montereau/Montargis

- Normandie : Paris - Rouen - Le Havre, Paris - Caen - Cherbourg, Paris - Trouville-Deauville

- Occitanie : Lignes régionales électrifiées autour de Toulouse

- Pays-de-Loire : Nantes - Angers - Le Mans, trains Interloire Saint-Nazaire - Nantes - Angers - Tours - Orléans

- PACA : Marseille - Toulon - Cannes - Nice - Vintimille

- Rhône-Alpes-Auvergne : Lyon - Saint-Etienne - Firminy, Lyon - Ambérieu, Villefranche-sur-Saône - Lyon - Vienne

photo cabine de conduite automotrice Regio 2N Bombardier
Vue de la cabine de conduite d'une automotrice Regio 2N

A la découverte du Regio 2N

Le lundi 22 septembre 2014, à l'invitation de Bombardier, Connaissance du Rail a pu découvrir le Regio 2N lors de sa présentation officielle en gare de Lille-Flandres.

La Région Nord-Pas-de-Calais a choisi de commander 18 rames moyennes (94,975 m), avec aménagement de type périurbain à cinq places de front. Elle circulent en service commercial, tout d'abord depuis Lille vers Béthune et Lens.

La rame comporte sept caisses réparties ainsi :

- motrice pilote à un niveau de 14,300 m

- voiture à deux niveaux de 15,445 m

- caisse courte à un niveau de 10,020 m

- voiture à deux niveaux de 15,445 m

- caisse courte à un niveau de 10,020 m

- voiture à deux niveaux de 15,445 m

- motrice pilote à un niveau de 14,300 m

Le choix de disposer de deux motrices pilote à un niveau permet d'offrir quatre places pour les voyageurs à mobilité réduite, la capacité totale de la rame étant de 439 voyageurs assis et 433 debout.

 

Faisons maintenant le tour de la rame.

La cabine de conduite est tout à fait classique des trains modernes, le pupitre étant installé en position centrale.

La motrice pilote, à un seul niveau, comporte une porte d'accès, large de 1,60 m dotée d'un comble-lacune à déploiement automatique et possède des aménagements permettant d'accueillir deux voyageurs à mobilité réduite, avec des équipements conformes aux dernières normes d'accessibilité en vigueur.

cabine de conduite automotrice Regio 2N Bombardier
La cabine de conduite du Regio 2N, vue sous l'angle du conducteur.
Emplacement voyageurs en fauteuil roulant automotrices Regio 2N Bombardier
Emplacement réservé aux usagers en fauteuil roulant, avec des strapontins relevables pour les accompagnateurs
Les toilettes répondent aux dernières normes en vigueur concernant leur accès par les voyageurs à mobilité réduite
Les toilettes répondent aux dernières normes en vigueur concernant leur accès par les voyageurs à mobilité réduite

Passons dans la seconde voiture.

Celle-ci est à deux niveaux et comporte deux salles accueillant principalement les passagers voyageant assis.

Les sièges sont pour la plupart en vis à vis et disposent tous d'une prise électrique pour brancher ordinateurs portables et autres Smartphones. Disposés en rangées de 3+2, ils ont une largeur de 45 cm et l'on trouve des accoudoirs entre chaque place. Ces derniers peuvent être relevés et ont été bien mieux conçus que les modèles fixes incurvés des Franciliens également construits par Bombardier. Par rapport aux matériels existants dotés également de cinq places de front (Z 5600 et Z 20500 par exemple), on sent une nette différence avec un gain de place pour le voyageur sensible grâce à la grande largeur des caisses. De même, contrairement aux matériels cités ci-dessus, il y a plus d'espace pour les jambes et on ne fait pas du genou au voisin assis en face de soi, ce qui est bien agréable. Si la région Ile-de-France confirme sa commande pour la ligne R du Transilien, nul doute que les voyageurs apprécieront. En salle basse, on trouve par ailleurs un grand casier pour les bagages. Par contre, l'accès aux salles se fait par des escaliers assez étroits. Le Regio 2N a été conçu pour des dessertes régionales à fort trafic, mais il ne semble pas adapté à des dessertes urbaines à arrêts très fréquents de type RER.

Intérieur automotrice Regio 2N Bombardier, salle basse, aménagement périurbain
Vue d'ensemble d'une salle basse d'une caisse à deux niveaux, ici en aménagement périurbain à cinq places de front.
Accès salles voyageurs automotrice Regio 2N
L'accès aux salles voyageurs se fait par des escaliers assez étroits
casier à bagages rame automotrice Regio 2N de Bombardier
En salle basse, casier pour les bagages.

Le module court d'accès

Les voitures à deux niveaux sont séparées par une courte voiture à un seul niveau, d'une longueur de 10,020 m.

Celle-ci offre deux larges portes d'accès par face, dont le seuil d'accès de 600 mm permet un accès de plain-pied depuis des quais ayant une hauteur de 55 cm. Entre les deux portes se trouve un emplacement pour les vélos, disposés en longueur comme pour les Régiolis d'Alstom, auquel fait face un ensemble de quatre sièges. Selon les désirs des régions, il est possible d'installer en lieu et place de ces places des toilettes, des racks à skis ou encore des casiers à bagages. A noter que pour passer aux salles voyageurs, il est nécessaire de franchir deux marches afin de pouvoir passer au-dessus des bogies. Par ailleurs, plusieurs barres de maintien ont été installées à destination des personnes voyageant debout.

Les autres voitures de la rame ont des aménagements identiques, avec en alternance une voiture à deux niveaux et une voiture à un niveau.

Emplacement vélos automotrice Regio 2N Bombardier
Emplacement pour les vélos et sièges en vis à vis qui peuvent être remplacés par des toilettes ou par des racks à skis
Plate-forme d'accès automotrice Régio 2N, vue de l'intérieur
Les deux doubles portes d'accès, séparées par l'emplacement vélos, vues de l'intérieur
Anneau d'intercirculation permettant de passer d'une voiture d'accès à un seul niveau à une voiture à deux niveaux
Anneau d'intercirculation permettant de passer d'une voiture d'accès à un seul niveau à une voiture à deux niveaux

L'extérieur de la rame

D'un premier abord, vu de dehors, le Regio 2N surprend par son alternance de caisses à un ou deux niveaux. Cela étant, les voitures à un seul niveau abritent en toiture tous les équipements techniques et électriques de la rame, avec éventuellement un pantographe sur l'un des modules d'accès, le tout donnant une hauteur homogène à la rame.

Sur une automotrice de longueur moyenne telle que celles de la région Nord-Pas-de-Calais, on trouve trois bogies moteurs : les deux extrêmes au niveau de chaque motrice pilote et le bogie côté motrice sur la caisse à un niveau équipée d'un pantographe. Sur les bogies qui en sont équipés, on voit bien le patin électromagnétique servant au freinage. De même, les portes, peintes en jaune sont visibles de loin.

Voiture intermédiaire à deux niveaux automotrices Regio 2N
Voiture "longue" à deux niveaux (15,445 m), prioritairement réservée aux personnes voyageant assis
Voiture d'accès à un niveau, avec les deux doubles-portes et en toiture les équipements techniques et le pantographe
Voiture d'accès à un niveau, avec les deux doubles-portes et en toiture les équipements techniques et le pantographe
Comme le montre cette photo prise à l'usine Bombardier de Crespin, les équipements techniques et électriques sont installés en toiture des voitures à un niveau.
Comme le montre cette photo prise à l'usine Bombardier de Crespin, les équipements techniques et électriques sont installés en toiture des voitures à un niveau.
Motrice pilote automotrices Bombardier Regio 2N
Motrice pilote d'extrémité à un niveau, dotée d'une porte d'accès et d'aménagements spécifiques pour les voyageurs à mobilité réduite

L'Opinion de Connaissance du Rail

Lors de la présentation en gare de Lille-Flandres, le Regio 2N faisait forte impression face aux autres trains régionaux plutôt sales et malheureusement pour la plupart recouverts de graffitis. L'aménagement intérieur est plutôt sobre, sans gadgets inutiles et on a vraiment apprécié la largeur des sièges, plus importante que dans les autres trains dotés de cinq places de front, ainsi que le grand espace laissé aux jambes sur les places en vis-à-vis. Les sièges, s'ils disposent comme pour les Régiolis d'Alstom d'une assise assez courte, nous ont semblé mieux rembourrés et donc un peu plus confortables. Pour ce qui est du comportement en ligne, notamment au point de vue de la qualité de roulement, il est bon, sans être excellent. Nous avons essayé le Regio2N sur la ligne Paris - Rambouillet et nous avons constaté, notamment en salle haute, des mouvements de roulis assez désagréables, que l'on ne retrouve pas sur les TER2N-NG Alstom circulant sur la même ligne, qui ne bougent pas, même au passage des aiguillages. Un autre point un peu gênant, les gaines de climatisation sont situées en hauteur, près des baies vitrées, et les voyageurs installés à ces places peuvent en être incommodés. Mais le seul point noir nous semble être l'accès aux salles voyageurs. Les escaliers sont un peu trop étroits pour garantir une bonne fluidité de mouvement des voyageurs lors des arrêts dans les gares à fort trafic. Ainsi, à l'arrivée à Paris-Montparnasse, il a fallu près de deux minutes pour que tous les passagers de notre voiture, pourtant à moitié remplie, puissent quitter la rame, ce qui est un peu trop long.

Rame Regio 2N à Paris-Montparnasse
Paris-Montparnasse. 17 août 2015. Rame Regio 2N de la région Centre n° 009. Train 842418 Chartres - Paris. Cliché Pierre BAZIN

L'Omneo Premium

Compte-tenu de l'incertitude actuelle concernant les fusions éventuelles des régions et des finances qui sont dans le rouge, on ne sait pour le moment pas si de nouvelles levées d'options vont intervenir prochainement, en dehors peut-être de rames pour l'Ile-de-France et pour la Bourgogne.

Mais Bombardier vise également le marché du renouvellement des voitures Corail. C'est pourquoi le mardi 10 juin 2014, au salon des Transports Publics organisé au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, le constructeur a présenté l'Omneo-Premium, déclinaison Intercités de ses rames Régio2N.

D'un point de vue purement technique, l'Omneo-Premium possède exactement les mêmes caractéristiques : rame articulée, alternance de caisses courtes à un niveau pour les accès et l'espacé réservé aux personnes à mobilité réduite et de caisses longues à deux niveaux.

Aptes à la vitesse de 200 km/h et disposant d'une puissance de 2 550 kW, ces nouveaux trains pourront être couplés en unités multiples de trois éléments au maximum et seront proposés en version longue de 110 m ou extra-longue de 135 m. C'est cette dernière qui a été choisie pour les relations Paris - Le Havre, Paris - Cherbourg et Paris - Deauville.

La principale innovation des Omneo-Premium se situe au niveau des aménagements intérieurs. Par rapport aux Regio2N classiques, ceux-ci seront bien plus luxueux et disposeront de sièges adaptés au trafic Intercités à longue distance :  grand espacement des sièges (875 mm en file en seconde classe et 950 mm en première ; 1 900 et 2 050 mm en vis-à-vis), tablette, liseuse individuelle, prise électrique, prise USB, système d'inclinaison de l'assise, accoudoirs... Selon les options d'aménagement retenues, la capacité d'une rame variera de 400 à 470 places assises, cas des rames normandes (dont 430 fixes et 40 strapontins).

Grâce à ces nouvelles rames, Bombardier espère bien être présent sur les marchés à venir pour le renouvellement du matériel des lignes Intercités. Pour la Normandie, la commande a été passée en novembre 2016 et c'est probablement l'Omneo Premium qui sera également choisi pour les trains Paris - Orléans - Tours et Paris - Orléans - Bourges, mais ce n'est pas encore totalement sûr. Cela permettra de faire face à un marché ferroviaire français actuellement morose et de pérenniser le site de Crespin, près de Valenciennes, où sont construites les automotrices Regio 2N, à qui l'on souhaite de trouver la voie du succès dans un proche avenir.

 

Pierre BAZIN (texte et photos sauf mention contraire)

Le compagnon de voyage indispensable de tous les passionnés de chemins de fer.

Horaires des trains en France, en Europe et même au-delà !
A commander directement sur :

www.europeanrailtimetable.eu